Traditionnellement, deux régions françaises se livrent une guerre sans merci des crêpes. Il s’agit de la Bretagne et de la Normandie. Sans doute le plat le plus prisé de la Bretagne, cette crêpe se décline en deux formats à savoir : salée (farine de blé noir) et sucrée (farine de froment). Toutefois, quelle que soit sa version, les crêpes bretonnes demeurent très fines. Quant à la Normandie, mentionnons que si à l’instar des crêpes bretonnes elle privilégie le sarrasin, elle se démarque néanmoins. Contrairement aux Bretons, les crêpes sucrées normandes nécessitent qu’on y ajoute quelques cuillères de Calvados et des pommes. Telle est sa singularité vis-à-vis de toutes les autres régions françaises.

Les particularités des crêpes normandes